Ottawa, le 11 septembre 2015 – L’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO Ottawa) tenait, hier soir, à Ottawa, sa 46e Assemblée générale annuelle. L’occasion pour l’organisme revendicatif des droits des francophones et francophiles de la région d’Ottawa de revenir sur les réalisations de l’exercice 2014-2015 et de parler de la programmation de l’année en cours.

« L’année 2014-2015 a été mouvementée, entre les changements de direction, le suivi des États généraux de la francophonie, le mouvement pour faire d’Ottawa une ville officiellement bilingue, le gala du Prix Bernard-Grandmaître et les autres activités de l’ACFO. Nous n’avons pas chômé! », a déclaré le président de l’ACFO d’Ottawa, Alexandre Mattard-Michaud.

M. Mattard-Michaud a profité de l’Assemblée générale annuelle pour remercier les membres du conseil d’administration, les employés et l’ensemble des bénévoles de leurs précieuses contributions. Qui plus est, il a souligné la contribution de Diane Coudé et Anick Tremblay, deux administratrices ayant terminé leurs mandats.

L’Assemblée annuelle a également permis d’élire deux nouveaux administrateurs : Ajà Bessler et Luc Fournier ont été élus aux deux postes vacants.

Les membres du conseil d’administration 2015-2016 sont :

  • Alexandre Mattard-Michaud, président
  • Danick LaFrance, vice-président
  • Francis Séguin, trésorier
  • Ajà Bessler, administratrice
  • André Bilodeau, administrateur
  • Luc Fournier, administrateur
  • André Potvin, administrateur
  • Marie-Andrée Richard, administratrice
  • Joël Rocque, administrateur

- 30 –

L’ACFO d’Ottawa a pour mission de promouvoir la francophonie et de valoriser les intérêts collectifs de la communauté francophone dans toute sa diversité au sein de la capitale nationale, tout en favorisant son rayonnement partout en Ontario.

Renseignements :

Alexandre Mattard-Michaud, président
Isabelle N. Miron, directrice générale
Tél. : 613 744-8982
dg@acfoottawa.ca

Ottawa, le 10 août 2015 – L’ACFO Ottawa appuie sans réserve le mouvement SOS Beausoleil dans ses revendications envers la Ville d’Ottawa, notamment de prendre plus au sérieux l'option de relocaliser temporairement la garderie Beausoleil avant le début des travaux, ou encore de simplement retarder les travaux.

 

« La fermeture de la garderie Beausoleil, c’est beaucoup plus qu’une perte de 49 places de garderie en français. C’est la perte d’un milieu de vie, d’une véritable famille pour les enfants, leurs parents et les employées de la garderie, affirme le président de l’ACFO, Alexandre Mattard-Michaud. Ce dossier a manqué de planification depuis le début et c’est dans la désorganisation que la Ville d’Ottawa demande aux parents, de façon individuelle, de trouver une autre place en français pour leurs enfants. Pourquoi ne pas explorer pleinement des options collectives, comme le délai des travaux par exemple, si c’est le souhait d’une majorité de parents ? »

 

La garderie Beausoleil est née des pressions des mères de la Basse-Ville, qui avaient constaté qu'aucun service de prématernelle n'était disponible pour les familles francophones et défavorisées du quartier après sa « rénovation » entre 1966 et 1969.  Des services furent dispensés dans les locaux du Patro d’Ottawa à partir de 1969, et suite aux pressions des parents, la ville les prirent en main en 1971.  Dès le départ, il s'agissait du fruit d'une lutte citoyenne et d'une institution offrants des services clefs pour la survivance du fait français au centre-ville.

 

« La garderie Beausoleil est un service important de la Ville d’Ottawa qui doit être maintenu d’une manière ou d’une autre », affirme Alexandre Mattard-Michaud.

 

 

Renseignements :

Isabelle N. Miron, directrice générale                    

Téléphone : 613 744-8982

Bilinguisme à l’Hôtel de ville

L’ACFO Ottawa félicite le Commissaire aux services en français de l’Ontario

L’ACFO Ottawa est heureuse de constater que le Commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, se dit en faveur d’une déclaration de bilinguisme officiel de la ville d’Ottawa dans son rapport annuel. Demandée à maintes reprises, l’ACFO Ottawa est d’avis qu’une telle déclaration aurait un effet positif sur la population francophone de la ville d’Ottawa. En plus d’affirmer la présence et le dynamisme du fait français dans la ville, elle permettrait à la Capitale nationale de devenir un symbole de bilinguisme et de fierté pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens.
Selon le Vice-président de l’ACFO Ottawa, Alexandre Mattard-Michaud, cette affirmation cadre tout à fait avec les souhaits de la communauté francophone d’Ottawa. « La communauté francophone d’Ottawa a souvent demandé que la ville d’Ottawa devienne officiellement bilingue, affirme-t-il. Le sujet est encore d’actualité puisque le bilinguisme est la priorité qui a reçu le plus grand nombre d’appuis au Sommet des États généraux de la francophonie d’Ottawa en novembre 2012 ».
Rappelons que l’ACFO Ottawa est un heureux partenaire des États généraux de la francophonie d’Ottawa. Un comité de suivi s’assure, à l’heure actuelle, de développer des stratégies et des pistes d’action afin de faire avancer le dossier du bilinguisme à l’Hôtel de ville et à la grandeur de la ville d’Ottawa.
Et si un jour la province de l’Ontario devenait officiellement bilingue, serait-il alors plus facile de convaincre nos élu(e)s municipaux des avantages de déclarer la Capitale nationale officiellement bilingue?

L’ACFO Ottawa remercie vivement ses partenaires
financiers pour leur soutien

 
Merci à tous pour votre appui!

Notre Adresse

Association des communautés
francophones d'Ottawa

28-181, rue Donald,
Ottawa, ON, K1K 1N1

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi
8 h 30 à 16 h 30

Nous joindre

Courriel : dg@acfoottawa.ca
Téléphone : 613 744-8982
Télécopieur : 613 288-0878

Login Form