Déclaration – 1er anniversaire du « Jeudi noir »

Ottawa, le 15 novembre 2019

Il y a un an, le gouvernement de l’Ontario décidait de mettre fin au poste de commissaire aux services en français, ainsi qu’au projet de l’Université de l’Ontario français. 

Des milliers de Franco-ontarien.ne.s partout dans la province, dont plus de 5000 à Ottawa, sont sorties dans les rues pour que le gouvernement revienne sur sa décision. Aujourd’hui, l’entente pour l’Université de l’Ontario français a été signée. C’est le fruit de notre combat, de notre mobilisation. C’est la preuve qu’ensemble, nous, Franco-ontarien.ne.s, pouvons relever tous les défis.

Cette victoire ne doit pas nous faire oublier que non seulement  l’ombudsman de l’Ontario n’a toujours pas un commissaire pour diriger son unité des services, mais que ce commissaire ne sera pas indépendant. Nous devons continuer à suivre ce dossier et veiller à ce que les francophones de l’Ontario aient toujours une instance vers qui se tourner pour faire valoir leurs droits linguistiques.

La lutte continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *