Félicitations aux lauréat.e.s du 22e gala des prix Bernard Grandmaître !

La 22e édition du Gala des prix Bernard Grandmaître a été l’occasion de rendre hommage et de célébrer les personnes et les organismes qui ont marqué la collectivité franco-ottavienne par leur engagement et leur leadership dans la promotion et le développement communautaire.


Les finalistes de toutes les catégories se sont rassemblées pour une soirée riche en émotions à la Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Le gala, marqué par les prestations musicales de Twin Flames, LE R Premier et Jacobus, a été suivi en ligne par une centaine de personnes pour célébrer et soutenir la francophonie ottavienne.


Nous présentons encore nos vives félicitations à tou.te.s les finalistes, aux lauréat.e.s et à madame Trèva Cousineau, gagnante du prix Bernard Grandmaître 2022.


Le Patro d’Ottawa
Le Patro d’Ottawa, fondé en 1957, est un pilier majeur de soutien pour la communauté franco-ontarienne, notamment pour la jeunesse, les familles immigrantes, les personnes aînées et ayant des besoins spéciaux. Depuis les deux dernières années, il s’est distingué pour sa contribution exemplaire offerte à la protection et au bien-être de sa communauté, en adaptant son approche pour mieux répondre aux besoins variés de ses différentes clientèles, face à la pandémie. Son équipe a joué un rôle déterminant, significatif et continue à le faire fièrement en restant à l’écoute de la communauté au-delà de sa mission et de son mandat communautaire et humanitaire.


Véronica Roy
Véronica est à la direction générale du festival d’art urbain House of Paint (HoP) depuis cinq ans. Malgré le fait que Véronica ne s’exprime pas en français, c’est une personne qui valorise la francophonie par ses actions, et qui a toujours fait une place pour les artistes francophones en mettant en œuvre notamment, de nombreuses initiatives pour mettre en valeur la francophonie au sein du festival qui ont élargir l’espace francophone au sein du festival. Pilier de la communauté artistique ottavienne, Véronica est une personne qui inspire par sa passion pour les arts, et sa volonté de créer des espaces inclusifs qui célèbrent la diversité.


Anthony Di Monte
Anthony DiMonte est un grand allié de la francophonie. Montréalais d’origine et Ottavien d’adoption, la langue française fait partie de ses racines et a toujours été d’une grande importance, que ce soit avec ses collègues, ses partenaires ou dans sa vie personnelle. Le souci de rejoindre la population dans les deux langues officielles a toujours été présent dans tout ce qu’il a entrepris au cours de sa carrière.


Logan Hussein
Logan est un étudiant du Lycée Claudel. Né en novembre 2008 avec une pneumothorax, il doit sa survie aux soins intensifs qu’il a reçus de l’unité néonatale de soins intensifs du Centre Hospitalier de l’Est de l’Ontario. Pour son premier anniversaire, les parents de Logan ont demandé à leur entourage de faire des dons au CHEO au lieu de lui offrir des cadeaux et ainsi sensibiliser le public sur l’importance de l’UNSI du CHEO. Une tradition est née. Logan perpétue cette tradition depuis et a lancé le programme « Kids Helping Kids » qui a récolté plus de 223 000 $ au cours des dernières années au profit du CHEO. En 2019, Logan a reçu pour ses actions, le prix du jeune philanthrope exceptionnel de l’AFP.


Ama Ouattara
Ama Ouattara compte à son actif un grand nombre d’années d’expérience dans le changement social en joignant le contexte multiculturel et l’épanouissement de la francophonie. Elle a contribué de ses nombreux talents au Réseau Ontario, pour la conception et la réalisation d’une Tournée pancanadienne destinées aux communautés francophones qui leur a valu le Prix Coup de cœur des médias à la 10e édition du Gala des prix Trille Or. Souhaitant toujours faire avancer la francophonie Canadienne, elle a rejoint un projet de l’Alliance des producteurs francophones du Canada en 2020 afin de mesurer la présence francophone sur l’espace numérique. Elle continue d’appuyer bénévolement la francophonie Ottavienne, avec des projets ancrés au sein des communautés tels que le concours « Histoires d’immigrations », des expositions d’arts pour les jeunes francophones et des chroniques participatives comme T’es-Tu ? Son désir de représenter la richesse de sa ville d’adoption, de ces communautés, et des habitants ne cesse de faiblir.


Éric Barrette
Éric Barrette œuvre au quotidien à l’épanouissement de la culture francophone en Ontario tant dans le milieu scolaire que communautaire. Depuis le début de la pandémie, il a chapeauté et organisé diverses initiatives virtuelles, tels que les Vendredis Culturels, la Folie Furieuse du CEPEO, les camps de leaderships, diffusée en direct sur YouTube qui met de l’avant du contenu original, et des entrevues avec des modèles accessibles de la communauté franco-ontarienne et générant plus de 26 000 visionnements. Finalement, Éric est très impliqué sur le plan communautaire. Il est membre du conseil d’administration de la Nouvelle Scène et de l’ACFO-Ottawa. Éric est également collaborateur à l’émission L’effet Pogonat, diffusée à l’échelle nationale sur les ondes d’ICI-Musique, et il fait des interventions culturelles récurrentes sur les ondes d’UNIQUE-FM, en plus d’être l’instigateur du podcast historique Assis Devant.


Ayoub Jlila
Originaire du Maroc, Ayoub atterrit à Ottawa pour démarrer une nouvelle aventure dans un pays qui l’a longuement fasciné et intégré les Éditions André Paquette à Hawkesbury en tant que journaliste/reporter. Cette expérience professionnelle riche dans une communauté francophone minoritaire de l’Est de l’Ontario lui a permis de prendre conscience de l’histoire de la francophonie ontarienne et les défis qu’elle rencontre. Ayoub s’engage donc en tant que Coordonnateur des communications du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’Est de l’Ontario. Conscient de l’importance de l’immigration francophone dans l’enrichissement des communautés francophones, Ayoub travaillera en étroite collaboration avec 10 organismes francophones pour la création en 2020, d’une porte d’entrée unique d’aiguillage et d’orientation des nouveaux arrivants vers des services francophones, le Point d’accueil francophone.


Solange Fortin
Solange Fortin a comme principal objectif de vie d’aider les gens et surtout ceux en provenance de communautés vulnérables. Femme d’expérience engagée, elle fait partie de plusieurs organismes dont le Centre Pauline-Charron, la Société Saint-Vincent de Paul – Conseil central d’Ottawa, la Conférence Trinité de la Saint-Vincent de Paul et le Comité paroissial de pastorale de la Communauté chrétienne St-Frère-André. Grâce à son travail acharné dans divers organismes de charité, Solange possède de bonnes connaissances sur la pauvreté que vivent les familles défavorisées et travaille à améliorer leur situation. Elle a mis sur pied notamment, un projet d’envoi de conteneurs de produits alimentaires et autres produits de nécessité pour les familles inuites habitant Rankin Inlet au Nunavut. Solange fait partie de ces gens qui travaillent dans l’ombre, mais dont le travail est essentiel au succès des projets et des organisations.


Trèva Cousineau
Trèva Cousineau est un pilier de la francophonie ontarienne. Surnommée le « bouclier de la francophonie », cette octogénaire est un modèle d’engagement et de leadership dans la promotion et le développement de la francophonie, et ce, depuis plus de 50 ans. Au cours des deux dernières années, cette militante a entre autres, Pris en charge la comptabilité de l’APFFO, Maintenu la présidence de Dialogue Canada, membre du comité consultatif régional de la FARFO et a accepté de donner une année additionnelle au MIFO à titre de présidente et de représentante à la Table ronde des aînés de la Ville d’Ottawa. Son impact sur la communauté est légendaire. Reconnue pour son engagement, sa contribution bénévole et son charisme, elle ne refuse jamais une demande à l’aide. À 84 ans, Trèva demeure active et sert de modèle à une jeunesse qui la voit comme un exemple d’engagement qui a réussi à briser les plafonds de verre.