Revendication

Manifestation historique

Le 15 novembre 2018, le gouvernement de Doug Ford annonce la dissolution du  Commissariat aux services en français de l’Ontario et revient sur sa décision de soutenir financièrement le projet de la création de l’Université de l’Ontario français. Dès le lendemain, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), organisme de la collectivité francophone de la province, invite la population à joindre #LaRésistance contre les compressions. Le 1er décembre 2018 la communauté franco-ontarienne se réunit massivement aux quatre coins de la province, en même temps. Cette manifestation historique de l’Ontario français a rassemblé des milliers de personnes.

Comment porter plainte?

Les francophones à Ottawa, en Ontario et au Canada sont protégés par des lois établies aux trois paliers de gouvernement, et renforcées par des entités indépendantes. Ces lois défendent plusieurs aspects et droits, notamment le droit de travailler dans sa langue, le droit d’accès à des services dans sa langue officielle et l’égalité de statut des deux langues.

Au municipal :

La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux deux groupes de langues officielles en termes de langue de travail, langue de service et la qualité de celles-ci. Pour se plaindre auprès de la Ville d’Ottawa par rapport à une lacune dans n’importe laquelle de ces domaines, soumettez une plainte en cliquant sur ce lien.
Pour plus d’informations au sujet de la Direction des services en français de la ville d'Ottawa, suivez ce lien.

Au provincial:

Au niveau de l’Ontario, la Loi de 1986 sur les services en français garantit au public le droit de recevoir des services en français par le gouvernement provincial, et ce, dans 26 régions désignées. Le 1er mai 2019, la Loi de 2018, qui élimine le Commissariat aux services en français, est entrée en vigueur. De ce fait, l’Ombudsman de l’Ontario est maintenant l’entité qui reçoit les plaintes sur les services en français, provincialement. Suivez ce lien pour déposer une plainte.

Au fédéral:

Les deux langues officielles, le français et l’anglais, caractérisent la société canadienne. Au fil de notre histoire, le dialogue entre groupes linguistiques a fait naître une culture de respect de la diversité. Le commissaire aux langues officielles, Raymond Théberge, travaille à favoriser ce dialogue constructif entre tous les membres de notre société.
Pour déposer une plainte auprès du Commissariat aux langues officielles, suivez ce lien.