Services en français pour la vaccination contre la COVID-19 : Satisfaction mitigée des franco-ottaviens

Ottawa, le 8 juin 2021 – L’ACFO Ottawa a entrepris de sonder la communauté francophone de la capitale nationale suite à l’article de ONFR+ sur l’accès aux services en français pour la vaccination contre la COVID-19. La question était de savoir si les francophones avaient pu être servi.e en français lors de la prise de leur première dose de vaccin.

« L’ACFO Ottawa se réjouit de savoir que la majorité des répondants ont reçu des services en français lors de leur vaccination. Cependant, il reste encore du chemin à faire, particulièrement quant à l’offre active, ainsi que les services offerts par les entreprises privées. » Ajà Besler, direction générale de l’ACFO Ottawa.

Sur 131 réponses, 58% affirment avoir pu être servis en français même si, pour certains, cela a dû rallonger le processus étant donné le manque de personnel francophone ou bilingue. La difficulté à se faire servir en français est beaucoup plus prononcée dans les pharmacies où même l’accès à la documentation en français était limité aux documents provinciaux. Les pharmacies étant des services privés, la loi sur les services en français ne peut s’y appliquer malheureusement. L’ouverture de la première école de sciences pharmaceutiques en français hors Québec à Ottawa permettra sans doute de pallier ce problème dans le futur.

Même si la majorité de nos répondants a soutenu avoir réussi à se faire servir en français, le résultat final de notre sondage demeure mitigé puisque de nombreuses personnes ont eu beaucoup de difficulté à se faire entièrement en français.

Cette lacune dans l’offre de services dans les deux langues n’enlève en rien le bon service que reçoivent les ottaviens. La majorité ont affirmé avoir reçu un excellent service de la part du personnel médical peu importe la langue dans laquelle ils ont été servis. L’ACFO Ottawa tient à remercier le personnel médical qui, depuis le début de la pandémie, ne ménage aucun effort pour prendre soin des patients. La lumière est au bout du tunnel.

Vous pouvez suivre ce lien pour voir le rapport au complet. Le communiqué est aussi disponible en PDF.