Voici les finalistes de la 21e édition des prix Bernard Grandmaître !

L’ACFO Ottawa est ravie de vous présenter les finalistes de la 21e édition du gala des prix Bernard Grandmaître. Malgré la pandémie, nous tenons à saluer la contribution de tous ces franco-ottaviens de naissance et de coeur dans la vie francophone d’Ottawa, lors d’un gala virtuel.

Le rendez-vous est alors pris pour le jeudi 18 février 2021 à 19 h. La soirée sera animée par le slameur franco-ontarien Yao. Des prestations musicales de Céleste Lévis et du groupe De Flore, ainsi qu’une performance du Drag king Cyril Cinder seront au programme. Vous pourrez suivre le gala en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Pour permettre à la communauté de se réunir, un réseautage virtuel se tiendra une heure avant, de 18 h à 19 h. Cela nous permettra de nous rassembler et d’avoir l’occasion d’échanger avec les finalistes. Vous pouvez vous y inscrire en suivant ce lien. Veuillez noter que le lien pour participer au réseautage est différent de celui pour suivre le gala à 19h.

Krish Jujjuri
Krish s’est installé à Ottawa où il s’est joint au Club social francophone et francophile afin d’améliorer son niveau de français et se faire des amis. Ayant atteint son objectif, il s’est impliqué comme assistant-organisateur des activités du Club pour aider à son tour ceux qui apprennent le français. Krish est devenu un leader incontournable et a fait tout son possible pour que les rencontres du Club puissent se tenir en ligne durant la pandémie.

Nicole Thibault
Nicole possède plus de 25 ans d’expérience dans sa passion personnelle et professionnelle qu’est la promotion d’un Canada bilingue pour tous ceux qui y vivent. Du conseil scolaire d’Ottawa-Carleton à l’Université d’Ottawa en passant par la conception de ressources pour le Groupe Média TFO, Nicole a mis à profit sa carrière d’enseignante au service du bilinguisme. Actuelle directrice générale de Canadian Parents for French (CPF), elle croit au bilinguisme et considère que «chaque enfant au Canada devrait avoir ce droit».

Ritchie O’Neil
Depuis le 1er confinement, Ritchie va tous les soirs dans les quartiers d’Ottawa, offrir des pizzas aux sans-abris du centre-ville et de Vanier, et leur apporte aussi des vêtements et des produits d’hygiène. Bien sûr, tout cela est possible avec l’aide de la communauté même s’il paie lui-même la plupart des frais. Ritchie aime donner de l’espoir et faire savoir aux gens qu’ils sont aimés.


Élizabeth Allard
Première femme officier de l’Armée à occuper un poste opérationnel  à la 5e Brigade du Canada, Élizabeth oeuvre depuis plusieurs années dans le domaine des langues officielles et de la formation  linguistique. Ancienne Présidente de la FARFO, elle préside en 2017 le Comité  consultatif  du Sommet des aînés francophones. Élizabeth est actuellement à la tête de la Fédération des aînés et aînées francophones du Canada (FAAFC) et siège également en tant qu’administratrice à la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA).

Jean Malavoy
Jean a occupé plusieurs fonctions-clés au sein des communautés francophones du Canada. Il a été directeur général de la Conférence canadienne des arts, de La Nouvelle Scène d’Ottawa et de l’Association des auteur.e.s de l’Ontario français. Jean a aussi passé 12 années au Conseil des arts de l’Ontario et a été chef de programmes de la Fondation Trillium de l’Ontario. Il était depuis septembre 2017, le directeur général et fédérateur du Muséoparc Vanier.

Marlène Chouloute-Hyppolite
Depuis 20 ans, Marlène milite dans la communauté afin d’améliorer le bien-être des jeunes d’origine haïtienne. Elle fonde le Samedi Littéraire Haïtianno-Canadien qui honore et offre des bourses aux diplômés afro-canadiens. Elle milite depuis 7 ans au sein de la Société de l’Aide à l’Enfance et aide aussi les parents immigrants à mieux comprendre le système des écoles de langue française. Marlène travaille avec les jeunes d’origine haïtienne en faisant la promotion du français et du créole haïtien à travers la musique et la danse. Co-auteure du livre Choc culturel et Immigration – Informer pour transformer, la direction de l’école publique Manotick a créé un prix d’excellence en arts qui porte son nom, lors de son départ à la retraite.

Suzanne Lépine
Suzanne vient d’une famille de cultivatrices enracinées dans l’Est ontarien depuis le XIXe siècle. Née à Vanier où elle vit encore et infirmière de formation, maintenant à la retraite, Suzanne se dévoue à l’Association communautaire de Vanier et au projet de revitalisation du chemin Montréal. Elle met de l’avant le projet du Carré de la Francophonie qui sera aménagé de pavés illustrant la fleur de lys et le trille et d’un mât pour le drapeau franco-ontarien. Suzanne est l’instigatrice d’un panneau électronique communautaire bilingue sur le chemin de Montréal qui verra le jour en 2022.


Maëlle Bourdeau
En 8e année, inspirée par son enseignante, Maëlle est convaincue de son choix de carrière. Hors de tout doute, elle a l’enseignement en Ontario français dans le sang. Pour Maëlle, l’éducation va au-delà de la salle de classe puisque «le français, ça s’apprend et ça se vit». En présentiel ou en virtuel, elle apprend à connaître les élèves pour les pousser à s’améliorer. Maëlle ne compte jamais les heures pour les spectacles, le club LGBTQ+, le gouvernement étudiant ou toute autre idée venant des élèves. Elle crée la vie scolaire qu’elle a toujours voulue : plaisante, accueillante et équitable. 
Maintenant, en tant que conseillère pédagogique du Bureau de l’éducation internationale au CEPEO, elle prend plaisir à faire découvrir la diversité de la francophonie mondiale aux élèves et aux enseignants.

Sylvie Swim
Sylvie est née à Ottawa d’une mère franco-ontarienne et d’un père québécois. Sa vie familiale la mène plus tard à vivre dans les maritimes. Son amour de la langue française se transmet à ses enfants, qui vont à l’école en français. Lorsque ce n’est pas possible, Sylvie offre l’école à la maison! 
De retour à Ottawa, Sylvie poursuit ses études en éducation et commence sa carrière au sein du CECCE. En 2018, elle devient enseignante en affectation spéciale au sein de l’équipe de construction identitaire du CECCE, volet catholicité. Depuis la pandémie, Sylvie Swim crée plusieurs activités virtuelles autant pour les élèves que le personnel, les parents et au sein même de la communauté, dans le but de faire rayonner toutes les facettes de la construction identitaire. 


Vera Etches
Santé publique Ottawa a la chance de compter dans ses rangs la Dre Vera Etches depuis près de 10 ans. Ses années d’expérience à la direction de divers services de santé publique dans des municipalités où les francophones constituent une minorité ont fait d’elle une francophile passionnée. Médecin-chef de Santé publique Ottawa depuis 2018, Vera reconnaît l’importance d’offrir des services de qualité dans les deux langues officielles et en fait la promotion auprès de ses collègues. Son souci d’inclusion et d’équité en matière de services de santé se traduit par ses efforts et son dévouement à tisser des partenariats avec la communauté francophone.


Lindsey Alcy
D’origine Haïtienne, Lindsey est à l’Université Carleton en études mondiales et internationales. Son leadership a commencé au secondaire avec son implication dans le gouvernement scolaire où elle a été porte-parole des élèves du CECCE et a dirigé des initiatives avec ses pairs, comme le Relais pour la vie pour la Société canadienne du cancer. De plus, Lindsey a effectué un stage à la FESFO pour appuyer la fierté francophone chez les jeunes. Aujourd’hui, elle maintient un rôle actif au sein de la communauté en offrant des conseils et du mentorat à la prochaine génération d’étudiants francophones.

Ludmilla Alliance
Depuis son adhésion à Mosaïque interculturelle en 2018, Ludmilla assure avec ardeur son rôle de leader en tant que responsable des communications et des médias sociaux. Titulaire d’un baccalauréat en communications de l’Université d’Ottawa, elle a aussi été bénévole au Club des étudiants haïtiens de l’Université d’Ottawa (CEHUO) durant ses études. Elle s’est démarquée dans chacun de ses rôles grâce à son leadership, sa solidarité, ainsi que son excellente capacité de communication. L’équipe de Mosaïque interculturelle est fière de la contribution de Ludmilla à la croissance de l’organisme.

Mathieu Tovar-Poitras 
Titulaire d’une licence en droit civil et d’un baccalauréat en développement international et mondialisation, cet enfant de Vanier est l’actuel directeur général de La Rotonde. Mathieu  y a auparavant occupé les postes de rédacteur en chef et de journaliste. Il est aussi activement impliqué au Centre de droit public de l’Université d’Ottawa et à l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario. Il est membre de l’équipe pro-bono travaillant dans le programme de droits de la personne de peuples autochtones et qui prévoit l’ouverture d’une clinique juridique avec le Centre d’amitié autochtone Odawa.


Azel Gallinger
Azel est un jeune de 12e année au programme du baccalauréat international du collège catholique Franco-Ouest. Il aimerait entrer à l’université l’année prochaine pour une carrière en médecine. Transgenre et d’ascendance russe, il s’implique activement dans des causes comme les droits des minorités, l’accessibilité, l’environnement et les questions PNMI. Azel contribue à la vitalité de son école en prenant part au comité vert, au comité de l’annuaire, à l’alliance LGBTQ2S+ et au gouvernement des élèves. Il agit également comme tuteur auprès d’élèves plus jeunes, notamment en français. Le CECCE a récemment repris un de ses travaux pour sensibiliser son personnel aux réalités vécues par la communauté LGBTQ2S+ dans les écoles.

Kara Hoang
Kara est une étudiante en Affaires mondiales et Art digital à l’Université de Waterloo et a grandi dans l’ouest d’Ottawa, à Kanata. Dans sa communauté scolaire, Kara était membre du réseau des élèves du CECCE ainsi que vice-première ministre au Collège catholique Franco-Ouest. De plus, elle se démarque par ses accomplissements en français à la foire scientifique pancanadienne, à Destination Imagination internationale, en impro et en étant sélectionné pour l’équipe Ontario en musique aux Jeux franco-ontariens et au festival de Granby. Kara est aussi sauveteur à KidsCanSwim, marraine de l’Académie du Live et animatrice pour Le Réveil.

Rayn Loyer
Rayn est un entrepreneur et philanthrope de 12 ans. Il est également un conférencier régulier à une émission-débat sur l’une des stations de radio phares du Canada. Son entreprise, nommée Rayn Bands, a été fondée en 2018 et vise à aider les gens ayant des allergies ou des conditions médicales. Rayn remet 10% de ses profits mensuels à un organisme à but non lucratif. Il a ainsi remis depuis 2018 plusieurs milliers de dollars à des organismes et causes qui lui sont très chers tels que l’Hôpital des enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO). Rayn tient une campagne annuelle qui a pour objectif de remettre des trousses d’urgence chaque Noël à Ottawa aux Bergers de l’Espoir avec des produits essentiels durant l’hiver.


Layla Saligane
Layla a émigré du Maroc il y a 4 ans et est chargée de projets et enseignante au Collège La Cité. Grâce à ses nombreuses contributions sur ses réseaux sociaux et son blog, elle a guidé de nombreux nouveaux arrivants vers des informations utiles sur les activités culturelles gratuites, les opportunités de réseautage et les adresses intéressantes dans la ville. Elle prouve au quotidien qu’Ottawa n’est pas une ville ennuyante. Layla aide également, dans le cadre de son travail, des centaines d’étudiants internationaux à réussir leur intégration. Son objectif est de fonder un réseau de jumelages entre résidents et nouveaux arrivants.

Lysiane Daval
Lysiane est une immigrante francophone passionnée et engagée. Elle a à cœur l’épanouissement des familles et veut que chacun puisse avoir les meilleures conditions d’intégration et opportunités de développement. Lysiane travaille au CEPEO en développement et engagement communautaires. Très engagée pour l’épanouissement de la communauté francophone ottavienne, elle n’a qu’une seule envie: pouvoir redonner aux communautés immigrantes ce qu’elle a reçu et être à l’écoute des besoins qui évoluent sans cesse.

Queban Mokwa Quebanje
Queban, originaire de la République démocratique du Congo, est Représentant à l’école d’administration, hôtellerie et tourisme et bénévole au secteur international du Collège La Cité où il a fait des études de commerce et marketing. Queban a mis en place un groupe d’étudiants-bénévoles qui offrent du soutien scolaire et partagent des vivres à leurs collègues durant la pandémie.


Centre Espoir Sophie
Le Centre espoir Sophie (CeS) est la seule halte d’accueil francophone d’Ottawa à offrir des services aux femmes marginalisées. L’histoire du Centre espoir Sophie a débuté en 1994 avec Sophie, une jeune femme enceinte, toxicomane et séropositive qui avait besoin de services. Le souhait de Sophie et d’autres femmes engagées de la communauté était de créer un centre qui accueillerait toutes les femmes qui auraient besoin de soutien.
Entre 400 et 700 femmes ont recours aux services du Centre espoir Sophie chaque mois. En 2020, malgré des mesures sanitaires limitant les contacts, l’équipe du CeS a fait le nécessaire pour rester en contact avec les femmes, se tenir au courant de leurs besoins et continuer à leur offrir des services dont les repas chauds pour emporter.

Le Cap – Centre d’appui et de prévention
Le Cap est le fruit d’une intégration de deux piliers de la santé mentale et des troubles de dépendances, le Centre Psychosocial et la Maison Fraternité. Le Cap offre un accès facilité à une continuité de services en santé mentale, en dépendance et troubles concomitants et autres services thérapeutiques aux personnes et familles francophones de l’Ontario de l’enfance jusqu’à l’âge adulte.
Le Cap est constitué d’une équipe multidisciplinaire, diversifiée et multiculturelle, qui met son expertise à la disposition de la communauté franco-ontarienne et lui permet d’avoir accès à des services thérapeutiques de qualité, une prise en charge rapide et des interventions centrées sur les besoins de l’individu.

Muséoparc Vanier
Situé à Vanier, le Muséoparc célèbre la richesse du patrimoine et l’histoire de ses habitants. Il permet aux curieux de tous âges et de toutes cultures de découvrir et d’apprécier les us et coutumes de la francophonie locale notamment par le biais d’expositions permanentes et temporaires ainsi qu’avec son édition annuelle du Festival des sucres.
Le Muséoparc Vanier est une institution muséale à but non lucratif. C’est le seul musée francophone à Ottawa et l’un des rares musées canadiens dédié à la francophonie hors Québec. Il est aussi l’heureux propriétaire d’une authentique cabane à sucre en plein cœur d’une érablière urbaine, unique en son genre.


Body Ngoy
Body est originaire de la République démocratique du Congo et est arrivé au Canada en 1992. Il est détenteur d’un baccalauréat en économie à l’Université d’Ottawa après avoir complété ses études secondaires à Toronto. Adepte et amoureux de la formule des entreprises sociales et solidaires, Body fonde la Coopérative Franco-Présence en 2003.
Membre-fondateur de la Coalition des Noirs francophones de l’Ontario (CNFO), Body a participé à différentes initiatives et organisations communautaires en Ontario au sein desquelles il a occupé des postes d’administrateur au cours de ces deux dernières décennies.
L’auteur de 6 bandes dessinées et actuel président de BoXia partage a servi à la circonscription d’Ottawa-Vanier pendant six ans à titre d’Adjoint de l’Honorable Mona Fortier et de l’Honorable Mauril Bélanger de 2006 à 2009.

Hélène Grandmaître
Hélène a appuyé tout au long de sa carrière le développement professionnel des étudiantes et intervenantes francophones d’Ottawa, particulièrement en ce qui a trait à l’intervention auprès des personnes vulnérables et surtout les femmes vivant ou ayant vécu de la violence. Son expérience acquise au sein du Service familial catholique d’Ottawa en counseling lui a permis de contribuer au développement de diverses ressources pour la communauté francophone dont des cours de parenting.
Hélène a également développé et offert de nombreuses formations incluant l’intervention des professionnelles francophones auprès des femmes victimes de violence. Cette formation a été offerte à plusieurs reprises à Ottawa, Sudbury et Sault-Ste-Marie.
Bénévole engagée, Hélène a siégé au conseil d’administration de plusieurs organismes francophones. Elle a été Présidente du Centre de ressources communautaire de Cumberland (2000-2005) et membre du comité de mise en œuvre de l‘Équipe de santé familiale communautaire de l’Est d’Ottawa (1999-2007).

Ronald Bisson
Franco-manitobain de naissance et franco-ontarien de cœur et de détermination, Ronald demeure à Ottawa depuis le début des années 1980. Au début de sa carrière professionnelle, il a œuvré en éducation francophone et en développement communautaire.
Ronald est bénévole dans plusieurs organismes à Ottawa dont la paroisse Saint-Rémi, Centraide Ottawa, le Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa et dernièrement comme président de la CMFO et sa Maison de la francophonie d’Ottawa. À ce niveau, il s’investit personnellement dans l’accueil des personnes réfugiées et fait la promotion de l’employabilité des gens qui sont trop souvent marginalisés par des défis systémiques hors de leur contrôle. Grand fervent des droits de la personne, il lutte constamment pour faire reconnaître la francophonie dans toutes ses expressions.