Voici les finalistes de la 22e édition des prix Bernard Grandmaître !

L’ACFO Ottawa est ravie de vous présenter les finalistes de la 22e édition du gala des prix Bernard Grandmaître. Nous tenons à saluer la contribution de tous ces franco-ottaviens de naissance et de cœur dans la vie francophone d’Ottawa, lors d’un gala virtuel.

Le rendez-vous est alors pris pour le lundi 7 mars 2022 à 19 h. La soirée sera animée par l’animatrice télévision Claude Andréa Bonny. Des prestations musicales de Jacobus, Le R Premier, et Twin Flames seront au programme. Le lien pour suivre le gala sera partagé une semaine avant sur notre page Facebook.


  • CÉSOC

Le Conseil Économique et Social d’Ottawa Carleton (CÉSOC) est un organisme corporatif sans but lucratif qui vise à promouvoir la diversité de la communauté francophone dans l’Est de l’Ontario et Ottawa. L’organisme offre une panoplie de programmes permettant à des milliers de nouveaux arrivants de bénéficier de services francophones gratuits chaque année. En outre de ces services, depuis 2020, l’organisme en collaboration avec d’autres partenaires francophones ont mis en place un programme innovant et unique dans son genre : Le Point d’accueil francophone qui a vocation d’orienter les nouveaux arrivants vers des services francophones et qui a comme toile de fond le Parcours d’intégration francophone.

  • Le Patro d’Ottawa

Le Patro d’Ottawa, fondé en 1957, est un pilier majeur de soutien pour la communauté franco-ontarienne, notamment pour la jeunesse, les familles immigrantes, les personnes aînées et ayant des besoins spéciaux. Depuis les deux dernières années, il s’est distingué pour sa contribution exemplaire offerte à la protection et au bien-être de sa communauté, en adaptant son approche pour mieux répondre aux besoins variés de ses différentes clientèles, face à la pandémie. Son équipe a joué un rôle déterminant, significatif et continue à le faire fièrement en restant à l’écoute de la communauté au-delà de sa mission et de son mandat communautaire et humanitaire.

  • Mosaïque Interculturelle

Fondée en octobre 2017, Mosaïque Interculturelle s’est positionnée comme une référence dans la diffusion de la culture des communautés afro-descendantes francophone dans la région Ottawa-Gatineau. Mosaïque Interculturelle s’est aussi donné comme mission d’offrir aux jeunes canadiens afro-descendant des références canadiennes dans le domaine des arts, notamment à travers des initiatives tels que le salon du livre afro-canadien ou le salon des arts visuels afro-canadiens.

Forte de ses nombreux projets, Mosaïque Interculturelle s’est positionnée comme un organisme incontournable dans l’intégration des communautés afro-descendantes de la région d’Ottawa et de l’Ontario francophone mais compte aussi se tailler une place de choix dans le panorama culturel canadien.


  • Carolyn Hunter

Carolyn Hunter est née et a grandi à Ottawa, dans un foyer anglophone. Cependant, son attraction et son dévouement pour l’apprentissage du français dès l’école secondaire, la rend aujourd’hui parfaitement bilingue. Carolyn dirige depuis plus de 10 ans le programme des petits déjeuners au sein du Réseau d’Ottawa pour l’éducation (ROPE). Ce programme offert à de nombreuses écoles francophones, mais aussi anglophones d’Ottawa, est essentiel au bien-être des élèves. Malgré la lourde tâche qui lui incombe, elle a toujours veillé à ce que les conseils scolaires de langue française et les écoles qui leur sont associées qui offrent le programme aient accès à des services, des communications, des informations et des ressources en français.

  • Edgar R Hernandez

Edgar R Hernandez est un artiste canadien prolifique qui œuvre pour la revalorisation de l’habitat, des changements climatiques et de la santé mentale à travers des productions vidéo, des projections médiatiques, de la sculpture, de la peinture et des technologies numériques. Lorsqu’il ne participe pas à des activités et expositions locales, nationales et internationales, à titre de bénévole, d’artiste et d’assistant Edgar, met aussi son expertise artistique au service de la francophonie de Vanier et d’Ottawa, notamment lors des célébrations entourant le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes dernier au Carré de la Francophonie de Vanier pour qui il a conçu et réalisé l’affiche promotionnelle de l’événement ainsi que le montage vidéo.

  •  Véronica Roy

Véronica est à la direction générale du festival d’art urbain House of Paint (HoP) depuis cinq ans. Malgré le fait que Véronica ne s’exprime pas en français, c’est une personne qui valorise la francophonie par ses actions, et qui a toujours fait une place pour les artistes francophones en mettant en œuvre notamment, de nombreuses initiatives pour mettre en valeur la francophonie au sein du festival qui ont élargir l’espace francophone au sein du festival. Pilier de la communauté artistique ottavienne, Véronica est une personne qui inspire par sa passion pour les arts, et sa volonté de créer des espaces inclusifs qui célèbrent la diversité.


  •  Anthony Di Monte

Anthony DiMonte est un grand allié de la francophonie. Montréalais d’origine et Ottavien d’adoption, la langue française fait partie de ses racines et a toujours été d’une grande importance, que ce soit avec ses collègues, ses partenaires ou dans sa vie personnelle. Le souci de rejoindre la population dans les deux langues officielles a toujours été présent dans tout ce qu’il a entrepris au cours de sa carrière.

  •  Mélanie Fiala

Mélanie Fiala est thérapeute athlétique dans une clinique privée à Ottawa, offrant des services bilingues. En dehors de son travail en clinique, Mélanie est thérapeute du sport auprès de l’équipe masculine de soccer canadien, et les accompagne à des tournois internationaux de la FIFA ou les Olympiques. Elle assure aussi au sein de l’équipe, le rôle de directrice de Protocole COVID-19.

Fière franco-ottavienne, Mélanie prend le temps d’offrir ses talents à diverses initiatives en dehors du cadre professionnel, tel que les jeux franco-ontarien ou elle s’occupe des jeunes, témoignant ainsi sa fierté francophone et sa passion pour le bien-être des autres.

  • Suzanne Rydzik

Dre Rydzik est titulaire d’un doctorat en médecine à l’Université d’Ottawa et est médecin de famille depuis 1986. En plus de partager ses connaissances comme médecin, elle épouse de nobles causes afin d’appuyer les plus vulnérables en contribuant à améliorer leur qualité de vie et ultimement leur santé. Son engagement envers les francophones ayant une déficience intellectuelle permet d’offrir du soutien et de l’éducation aux membres de familles, en sensibilisant les communautés, dont celle du milieu médical. Suzanne a siégé au CA de l’AISO (Association pour l’intégration sociale d’Ottawa) pendant 18 ans où elle a, entre autres, rempli le rôle de présidente. En juin 2018, l’AISO a créé une bourse en son nom qui est remise chaque année à une personne francophone, recevant des services de l’AISO et qui désire poursuivre ses études postsecondaires.


  • Azel Gallinger

Azel Gallinger est une personne transgenre qui s’engage à améliorer la vie autour de lui. Lorsqu’il était élève au Collège catholique Franco-Ouest, il était membre du comité vert, du gouvernement des élèves, et s’engageait dans des projets liés à la santé mentale et à la réalité des personnes LGBTQ2S+. Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) a repris un de ses travaux pour sensibiliser son personnel aux réalités vécues par la communauté LGBTQ2S+ dans les écoles. En 2020, Azel a remporté le prix Inspiration dans la catégorie « Chef de file jeunesse en santé mentale » de l’Hôpital Royal.

  • Logan Hussein

Logan est un étudiant du Lycée Claudel. Né en novembre 2008 avec une pneumothorax, il doit sa survie aux soins intensifs qu’il a reçus de l’unité néonatale de soins intensifs du Centre Hospitalier de l’Est de l’Ontario. Pour son premier anniversaire, les parents de Logan ont demandé à leur entourage de faire des dons au CHEO au lieu de lui offrir des cadeaux et ainsi sensibiliser le public sur l’importance de l’UNSI du CHEO. Une tradition est née. Logan perpétue cette tradition depuis et a lancé le programme « Kids Helping Kids » qui a récolté plus de 223 000 $ au cours des dernières années au profit du CHEO. En 2019, Logan a reçu pour ses actions, le prix du jeune philanthrope exceptionnel de l’AFP.

  • Maïssa Zemni

Maissa Zemni est une jeune engagée fréquentant l’école secondaire publique Gisèle Lalonde. Passionnée d’environnement, elle s’implique auprès de la cause environnementale depuis plus de 8 ans et demeure engagée vers un monde plus écoresponsable. Membre du Gouvernement des élèves de son école, elle est ministre de l’environnement de son école afin de contribuer à de nombreux projets écologiques. Maïssa est aussi engagée dans le monde de la francophonie ontarienne et œuvre auprès de la fédération de la jeunesse franco-ontarienne et au sénat des élèves du CEPEO. Au cours d’un mandat antérieur à titre de sénatrice junior, elle a, entre autres, participé à un échange virtuel avec le Burkina Faso, dans l’objectif de tisser des ponts entre les diverses communautés francophones à l’échelle mondiale.


  • Ama Ouattara

Ama Ouattara compte à son actif un grand nombre d’années d’expérience dans le changement social en joignant le contexte multiculturel et l’épanouissement de la francophonie. Elle a contribué de ses nombreux talents au Réseau Ontario, pour la conception et la réalisation d’une Tournée pancanadienne destinées aux communautés francophones qui leur a valu le Prix Coup de cœur des médias à la 10e édition du Gala des prix Trille Or. Souhaitant toujours faire avancer la francophonie Canadienne, elle a rejoint un projet de l’Alliance des producteurs francophones du Canada en 2020 afin de mesurer la présence francophone sur l’espace numérique. Elle continue d’appuyer bénévolement la francophonie Ottavienne, avec des projets ancrés au sein des communautés tels que le concours « Histoires d’immigrations », des expositions d’arts pour les jeunes francophones et des chroniques participatives comme T’es-Tu ? Son désir de représenter la richesse de sa ville d’adoption, de ces communautés, et des habitants ne cesse de faiblir.

  • Jessy Lindsay

Diplômée du programme de musique vocale du Centre d’excellence artistique de l’Ontario à l’ÉSP De La Salle, Jessy Lindsay est une auteure-compositrice-interprète émergente qui fait rayonner la francophonie ottavienne. Malgré tous les défis causés par la pandémie à tous les artistes de la scène, Jessy continue d’offrir des performances virtuelles pour les organisations franco-ottavienne. Jessy est aussi animatrice de l’émission « Ma Voie » sur les ondes du Réveil, où elle met en valeur les artistes de l’industrie musicale franco-canadien. Elle coordonne également le programme artistique pour jeunes « Samedi de bouger » à la Maison de la francophonie d’Ottawa. Bénévole dans l’âme, elle contribue à l’Association des étudiant.e.s en musique de l’Université d’Ottawa, en tant que vice-présidente des communications francophones depuis 2019.

  • Vanessa Gilles

Vanessa Gilles est une athlète inspirante avec un parcours personnel et sportif impressionnant. Née à Châteauguay, Vanessa Gilles passe une partie de son enfance en Asie avant de s’installer à Ottawa à l’âge de 12 ans où elle rejoint le programme sport-études à l’École secondaire Louis-Riel. Vanessa est la preuve pour des jeunes joueurs et joueuses de soccer qu’un rêve peut devenir réalité et que grâce à la persévérance, la discipline, le leadership et la motivation, tout est possible. Vanessa est entrée dans l’histoire en aidant Équipe Canada à remporter sa toute première médaille d’or olympique en soccer féminin. Elle évolue actuellement à Los Angeles pour l’Angel City FC et compte bien rentrer au pays à la fin de sa carrière, pour travailler dans la criminologie, son domaine d’études, tout en continuant à œuvrer dans le sport.

  • Khaléd Kchouck

Khaled Kchouk (il / lui) est chargé de communications à Max Ottawa, organisme œuvrant pour la santé des personnes LGBTQIA2+ à Ottawa. Depuis 2020, il est engagé auprès de FrancoQueer et en devient le président en 2021 pour mieux servir la communauté LGBTQIA2+ francophone de l’Ontario. Il est également membre du Comité francophone du Conseil sur le vieillissement d’Ottawa. Ses intérêts et ses expériences en recherche tournent autour du racisme sexuel et systémique. Khaléd a complété une maîtrise en criminologie à l’Université d’Ottawa se concentrant sur le racisme sexuel. Depuis plus de 3 ans Khaléd est engagé dans la lutte contre la violence sexuelle.


  • Chantal Thermonvil

L’inclusion, l’équité et la diversité ont toujours été au cœur des préoccupations de Chantal Thermonvil. Issue de l’immigration et ayant poursuivi ses études élémentaires, secondaires et post-secondaires en français dans la région d’Ottawa, cette enseignante qui est maintenant directrice adjointe connaît bien le système de l’éducation et les enjeux liés à l’Actualisation linguistique du français au Programme d’appui aux nouveaux arrivants. Grâce à son récent rôle comme Présidente du tout premier Sommet de l’inclusion du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), elle a partagé sa passion avec toute la communauté scolaire, non seulement pour les droits des élèves issus de groupes susceptibles d’être marginalisés, mais aussi pour la francophonie. Son désir de relever des défis, combiné à son expérience sur le terrain avec les élèves, leur famille et les partenaires scolaires, fait d’elle un modèle qui inspire toute personne qui la côtoie. 

  • Éric Barrette

Éric Barrette œuvre au quotidien à l’épanouissement de la culture francophone en Ontario tant dans le milieu scolaire que communautaire. Depuis le début de la pandémie, il a chapeauté et organisé diverses initiatives virtuelles, tels que les Vendredis Culturels, la Folie Furieuse du CEPEO, les camps de leaderships, diffusée en direct sur YouTube qui met de l’avant du contenu original, et des entrevues avec des modèles accessibles de la communauté franco-ontarienne et générant plus de 26 000 visionnements. Finalement, Éric est très impliqué sur le plan communautaire. Il est membre du conseil d’administration de la Nouvelle Scène et de l’ACFO-Ottawa. Éric est également collaborateur à l’émission L’effet Pogonat, diffusée à l’échelle nationale sur les ondes d’ICI-Musique, et il fait des interventions culturelles récurrentes sur les ondes d’UNIQUE-FM, en plus d’être l’instigateur du podcast historique Assis Devant.

  • Francine Raymond

Bien qu’elle affirme que le domaine des services la petite enfance s’est présenté par accident dans son parcours professionnel, l’impact de son travail et de son leadership est immense. Au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), sous sa gouverne, on estime à plus de 600 les nouvelles places créées dans les services de la petite enfance et au moins 420 nouvelles places en services de garde francophone, ainsi que 240 places dans le programme préscolaire Petits pas à trois sur le territoire du CECCE. Francine a également piloté l’ouverture de cinq nouveaux programmes poupons, et l’agrandissement de plusieurs autres programmes sans négliger la construction de nouveaux services de garde dans plusieurs écoles, menant à une nette amélioration du taux de rétention des élèves, qui choisissent de poursuivre leur éducation en français.


  • Anass Belgaoudi

Anass est un jeune marocain très engagé au sein de sa communauté francophone d’Ottawa en essayant continuellement d’avoir un impact positif. Il aide les gens qui l’entourent grâce à ses efforts bénévoles. Il a entre autres créé un groupe d’échange entre la communauté maghrébine à Ottawa, qui permet aux nouveaux arrivants de faire du réseautage et partager les bonnes adresses. Ce groupe de soutien extrêmement positif au sein de la communauté, à aider de nombreuses personnes a trouvé un emploi, un logement ou tout simplement de nouveaux amis, leur donnant ainsi l’opportunité de bien s’établir à Ottawa. Anass est également bénévole dans plusieurs organismes de la ville.

  • Ayoub Jlila

Originaire du Maroc, Ayoub atterrit à Ottawa pour démarrer une nouvelle aventure dans un pays qui l’a longuement fasciné et intégré les Éditions André Paquette à Hawkesbury en tant que journaliste/reporter. Cette expérience professionnelle riche dans une communauté francophone minoritaire de l’Est de l’Ontario lui a permis de prendre conscience de l’histoire de la francophonie ontarienne et les défis qu’elle rencontre. Ayoub s’engage donc en tant que Coordonnateur des communications du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’Est de l’Ontario. Conscient de l’importance de l’immigration francophone dans l’enrichissement des communautés francophones, Ayoub travaillera en étroite collaboration avec 10 organismes francophones pour la création en 2020, d’une porte d’entrée unique d’aiguillage et d’orientation des nouveaux arrivants vers des services francophones, le Point d’accueil francophone.

  •  Rachid Hachi Youssouf

Romancier, poète et éditeur d’origine djiboutienne, Rachid Hachi est un activiste de la cause populaire, qui a beaucoup contribué pour la communauté francophone en créant la maison d’édition Soleil Levant permettant ainsi l’édition de jeunes auteurs inconnus. Très engagé dans la promotion de la lecture et de l’écriture, il s’est donné pour mission d’amener les jeunes et les moins jeunes à lire, à travers des campagnes de vulgarisation de la lecture. Durant la pandémie, il a animé des séances de rencontres en ligne autour des « contes et légendes » pour les jeunes et « lire nourrit l’âme » pour les adultes. Ces séances pour la communauté francophone du Canada avaient pour but de créer une synergie autour de la lecture pour lutter contre la dépression liée aux restrictions dues à la pandémie.


  • Alton Legault

M. Legault est un homme qui donne généreusement de son temps et de ses multiples talents. Il est bénévole au Conseil sur le Vieillissement d’Ottawa depuis plusieurs années. Entre autres, il est l’un des responsables des Taupes des neiges, un groupe de personnes qui vérifient les conditions de marche en hiver pour assurer la sécurité des aînés. Il est membre du comité de l’Audit sur l’accessibilité du stationnement des hôpitaux pour les aînés. Bénévole à la Résidence Saint-Louis d’Orléans depuis plusieurs années, Alton a conçu et offert un programme d’initiation aux ordinateurs pour les aînés. Depuis quelques années, Alton est devenu éditeur, dévouant, entre autres, plus de trois ans à la production d’un livre écrit par un aîné d’Orléans.

  • Fatima Aden Osman

Fatima Aden est une personne engagée pour la communauté francophone de l’Ontario et fait partie des membres de l’équipe qui a mis sur pied la Maison de la Francophonie d’Ottawa et en assure aujourd’hui la présidence. Militante pour la promotion de la lecture, elle anime aussi le club de lecture de cette institution. Ancienne vice-présidente du Comité consultatif de l’enfance en difficulté au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, Fatima a déployé cette même force de caractère pour sensibiliser et guider les minorités visibles et ethnoculturelles. Son action bénévole tantôt à la coordination événementielle, tantôt à la levée de fonds ou à la représentation d’enjeux sociaux s’étend à plusieurs autres organismes de bienfaisance.

  • Solange Fortin

Solange Fortin a comme principal objectif de vie d’aider les gens et surtout ceux en provenance de communautés vulnérables. Femme d’expérience engagée, elle fait partie de plusieurs organismes dont le Centre Pauline-Charron, la Société Saint-Vincent de Paul – Conseil central d’Ottawa, la Conférence Trinité de la Saint-Vincent de Paul et le Comité paroissial de pastorale de la Communauté chrétienne St-Frère-André. Grâce à son travail acharné dans divers organismes de charité, Solange possède de bonnes connaissances sur la pauvreté que vivent les familles défavorisées et travaille à améliorer leur situation. Elle a mis sur pied notamment, un projet d’envoi de conteneurs de produits alimentaires et autres produits de nécessité pour les familles inuites habitant Rankin Inlet au Nunavut. Solange fait partie de ces gens qui travaillent dans l’ombre, mais dont le travail est essentiel au succès des projets et des organisations.


  • Denis Chartrand

Denis Chartrand est avant tout une personne impliquée dans le domaine de l’éducation depuis plus de 30 ans faisant ainsi la promotion de la langue française de qualité partout sur le territoire du CEPEO et prône l’importance d’assurer le développement durable et la vitalité du système d’éducation laïque de langue française de l’Ontario. Ce sont ces valeurs profondes qu’il apporte présentement dans le monde de l’éducation ainsi que dans ses rôles de président de l’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario (ACÉPO) et de La Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF). Il s’investit dans la promotion de la qualité de l’éducation, mais aussi dans le bien-être et le développement des jeunes.

  • Dominic Bercier

Dominic Bercier est un talentueux illustrateur de l’Ontario français passionné du dessin depuis son enfance et qui se démarque de ses 40 ans d’expérience en dessin, bande dessinée, illustration et design. En 2018, ce sont ses œuvres qui seront utilisées massivement pour alimenter La Résistance. Le projet le mène d’ailleurs à des collaborations et des contrats en bandes dessinées aux États-Unis ainsi que des romans graphiques et bande dessinée au Canada. Depuis 2020, il a notamment produit 6 bandes dessinées d’envergure en français disponibles dans le cadre du projet Ottawa bilingue de l’ACFO Ottawa depuis son studio Mirror Comics et collabore pour l’illustration d’un projet de conception d’un méga Parc récréo-culturel dans la capitale nationale.

  • Marc Haentjens

Marc Haentjens travaille au sein des Éditions David. C’est un animateur, un gestionnaire et un mentor dynamique et passionné, ayant accompagné bon nombre de personnes qui œuvrent dans les arts et dans la culture en Ontario français, principalement dans la région d’Ottawa. Dès son arrivée à Ottawa, la vision et les actions de Marc Haentjens sont inspirées par le milieu artistique et culturel franco-ontarien. D’abord directeur de Théâtre Action, il cofonde (avec denise truax) les Éditions L’Interligne, qui porteront pendant 35 ans la revue des arts de la francophonie canadienne, Liaison. Au sein de la Société d’études et de conseil ACORD, Marc aura, au fil des ans, aidé un grand nombre d’organismes à déterminer leur vision globale et à atteindre leurs objectifs.

  • Trèva Cousineau

Trèva Cousineau est un pilier de la francophonie ontarienne. Surnommée le « bouclier de la francophonie », cette octogénaire est un modèle d’engagement et de leadership dans la promotion et le développement de la francophonie, et ce, depuis plus de 50 ans. Au cours des deux dernières années, cette militante a entre autres, Pris en charge la comptabilité de l’APFFO, Maintenu la présidence de Dialogue Canada, membre du comité consultatif régional de la FARFO et a accepté de donner une année additionnelle au MIFO à titre de présidente et de représentante à la Table ronde des aînés de la Ville d’Ottawa. Son impact sur la communauté est légendaire. Reconnue pour son engagement, sa contribution bénévole et son charisme, elle ne refuse jamais une demande à l’aide. À 84 ans, Trèva demeure active et sert de modèle à une jeunesse qui la voit comme un exemple d’engagement qui a réussi à briser les plafonds de verre.